Norvège – Trek : la route historique du Jotunheimen

0
Voyage ACCOMPAGNE
A partir de 2 445 €
Voyage ACCOMPAGNE
A partir de 2 445 €
Réserver
Nous contacter
Nom et prénom*
Adresse email*
Votre demande*
* Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales de vente
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step
* Merci de renseigner tous les champs obligatoires pour poursuivre la réservation.

Réserver

Ajouter à votre liste

Vous devez avoir un compte pour créer une liste de souhaits

211
9 jours
Période : De juillet à août
Oslo
Oslo
Niveau : Randonnée 4
Groupe : 15 participants
Résumé du voyage

Le massif du Jotunheimen regroupe les plus hauts sommets de Norvège, dont plus de 200 dépassant les 2 000 mètres d’altitude ! Cet itinéraire “historique” traverse le parc national du Jotunheimen, sur les traces des pionniers de l’alpinisme, mais aussi de célèbres auteurs et compositeurs norvégiens, tels Henrik Ibsen et Edvard Grieg, inspirés par la dramaturgie et la beauté des paysages. Durant ce trek entre lacs et glaciers, de refuge en refuge, les bagages sont acheminés chaque jour par bateau sur les magnifiques lacs de Gjende et de Bygdin. Ainsi, vous marchez le sac à dos léger, et vous avez la possibilité d’écourter une étape en cas de fatigue. La célèbre randonnée sur la crête de Besseggen et la marche sur glacier (incluse) en fin de séjour contribuent à faire de cette traversée “alpine” un voyage inoubliable au cœur des montagnes norvégiennes !

Points forts du voyage :
  • Un trek itinérant au cœur des plus hautes montagnes de Norvège, dans le parc national du Jotunheim.
  • Les confortables refuges norvégiens gardés et leurs repas préparés avec soin.
  • Une itinérance sans portage, avec le transfert quotidien des bagages en bus et en bateau, et la possibilité de sauter des étapes en cas de fatigue !
  • Une marche sur glacier avec un guide local incluse dans le programme en fin de séjour.

Niveau 4 :

Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18 kilomètres. Possibilité de passages en altitude. Présence de névés possible. Marche sur sentier “alpin” en bon état, parfois dans les éboulis ou sur les névés, et dans des pentes parfois raides. Certains passages peuvent être impressionnants pour les personnes sujettes au vertige.
Itinéraire détaillé

Jour 1 : Vol pour la Norvège - Oslo

Vol pour la Norvège. Accueil à l’aéroport d’Oslo par votre guide et transfert à l’hébergement en train ou en taxi. Installation à l’hôtel. Fin de journée libre dans la capitale norvégienne, repas et soirée libres.
• Hébergement : hôtel.
• Repas libres.

Jour 2 : Parc national du Jotunheimen - refuge de Gjendesheim : randonnée à Gjendehøe (1257 m)

Court trajet pour la gare routière d’Oslo avant d’embarquer dans le bus pour Fagernes. Arrivée et installation au refuge de Gjendesheim (994 m), situé sur les rives de l’un des plus grands lacs d’altitude de Norvège (20 km de long) : le lac de Gjende. C’est dans ce cadre naturel exceptionnel, aux portes du massif du Jotunheimen, que vous partez pour une petite randonnée de préparation au trek, qui commencera demain. L’objectif du jour est le petit sommet de Gjendehøe (1257 m). L’accès original en barque offre une très belle vue sur l’immense lac. Sa couleur bleu turquoise, et ses remparts de roches qui le surplombent de plus de 1 300 mètres impressionnent. Au cœur des montagnes, cette étendue d’eau représente aussi une importante voie de communication, et deux autres refuges gardés se trouvent sur ses rives : ceux de Memurubu et Gjende, qui seront les points de chute des deux premières étapes du trek. Retour à l’hébergement et le dîner chaud servi par nos hôtes.
NB : les refuges gardés de Norvège sont comparables à des auberges/hotels de montagne, avec un staff important, du chauffage et des douches chaudes. La plupart font partie du DNT, l’association des randonneurs norvégiens (comparable au Club alpin français), qui vient de fêter des 150 ans.
• Dénivelée positive : 300 m. Dénivelée négative : 300 m. 3 h de marche.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 4 h 40 en bus de ligne Express.

Jour 3 : Trek, étape 1 : Gjendesheim - Memurubu par la célèbre crête de Besseggen

Départ du refuge de Gjendesheim à pied pour rejoindre la crête de Besseggen. Cette magnifique randonnée sur une étroite crête entre le lac de Gjende, 800 mètres en contrebas, et le lac de Bessavatnet, juste à côté, est l’une des plus célèbres de Norvège. Elle compte également parmi les vingt randonnées les plus spectaculaires au monde, selon le National Geographic. Ses paysages incroyables aux panoramas impressionnants ont inspiré de nombreux artistes norvégiens, dont le célèbre auteur Henrik Ibsen qui détaille cet itinéraire dans son œuvre Peer Gynt. La randonnée se termine par la descente au confortable refuge de Memurubu, sur les bords du lac de Gjende, où vous retrouvez vos bagages.
• Distance : 13,5 km – Dénivelée positive : 1150 m. Dénivelée négative : 1150 m. 8 h de marche.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jours 4 : Trek, étape 2 : Memurubu - Gjendebu par le plateau de Memurutunga

Dépose des bagages à l’embarcadère, poursuite de la route historique du Jotunheimen avec l’ascension du plateau de Memurutunga. Le sentier débute par une côte raide offrant très rapidement une vue exceptionnelle sur le lac, la vallée voisine et les glaciers au loin. Certainement le plus beau point de vue du séjour ! Puis continuation sur cette large épaule qui se transforme en plateau, entre les petits lacs riches en truites. Avec un peu de chance, il sera possible d’observer des rennes en semi-liberté à la recherche de lichens pour leur déjeuner ! Puis arrive la descente, assez raide au-dessus du lac, avec quelques passages sécurisés par des chaînes (les personnes sujettes au vertige pourront être gênées dans cette portion). Arrivée au refuge de Gjendebu, à l’extrémité ouest du lac de Gjende. C’est dans ce refuge qu’est née en 1871 Gjendine Slålien, auteure de chants folkloriques qui ont fortement influencé le célèbre compositeur Edvard Grieg.
• Distance : 10 km – Dénivelée positive : 760 m. Dénivelée négative : 760 m. 6 h de marche.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 5 : Trek, étape 3 : Gjendebu - Torfinnsbu par la vallée de Svartdalen

Aujourd’hui, changement de vallée glaciaire ! Après une courte marche dans les pâturages, une forte montée fait émerger le sentier au-dessus des bouleaux, dans un univers de plus en plus minéral, pour s’engouffrer entre les hauts sommets couverts de glaciers. L’itinéraire sinue de moraines en petits lacs, avant de descendre sur le lac de Bygdin au milieu des fleurs et de la verdure. Arrivée au refuge de Torfinnsbu, où les bagages attendent sur l’embarcadère situé à quelques centaines de mètres. Ici, pas de douche chaude, mais la possibilité de se laver dans le lac ou d’utiliser la petite douche froide située à l’extérieur ! C’est un refuge de trekkeurs, il ne compte pas non plus de restaurant, mais tout ce qu’il faut à disposition pour cuisiner le dîner ensemble ! Dans les refuges DNT non gardés, il y a un garde-manger régulièrement approvisionné dans lequel on fait ses courses comme dans une supérette. Pour le paiement, rien de plus simple, il suffit de noter sur un formulaire ce que l’on a pris et son adresse mail pour recevoir la facture ! Un système basé sur la confiance, chère aux Norvégiens !
• Distance : 14 km – Dénivelée positive : 610 m. Dénivelée négative : 610 m. 7 h de marche.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 6 : Trek, étape 4 : Torfinnsbu - Eidsbugarden - refuge de Fondsbu

Dernière étape de la route historique du Jotunheim pour rejoindre le hameau de Eidsbugarden. L’itinéraire longe le lac de Bygdin, situé à 1 047 mètres d’altitude et long de 25 kilomètres, avec un passage à près de 1 600 mètres d’altitude. Ce sentier, longtemps laissé à l’abandon, vient juste d’être rouvert pour boucler cette traversée historique du Jotunheimen à l’occasion des 150 ans du DNT, l’association des randonneurs norvégiens. Le célèbre poète et alpiniste norvégien Aasmund Olavsson Vinje, également cofondateur du DNT, a laissé ici son empreinte en construisant sa cabane à Eidsbugarden en 1868. Depuis, Eidsbugarden et le refuge voisin de Fondsbu ont attiré des personnalités royales, des célébrités et des amateurs de plein air du monde entier. Installation au refuge de Fondsbu.
• Distance : 20 km – Dénivelée positive : 570 m. Dénivelée négative : 570 m. 8 h de marche.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.

Jour 7 : Marche sur glacier avec un guide norvégien : sommet de l'Uranostinden (2157 m)

Après avoir randonné au milieu des glaciers et des pics dépassant les 2 000 mètres d’altitude, il est impensable de quitter le parc national du Jotunheimen sans fouler les reliefs d’un glacier ! C’est donc l’Uranostinden (2157 m) qui est au programme du jour, avec une ascension finale en rocher après avoir évolué sur glacier sur 500 mètres de dénivelée. La journée débute avec le rendez-vous avec le guide de haute montagne local et un court transfert privé sur les bords du lac de Tyin, point de départ de la randonnée. La marche commence sur un petit sentier jusqu’au lac de l’Uradalsvatnet (1320 m), et se poursuit jusqu’au pied du glacier, vers 1500 mètres d’altitude. Ensuite, c’est en crampons et en cordée que l’on évolue (matériel fourni par le guide) jusque sous le sommet de l’Uraknatten (1958 m). Poursuite sur l’épaule nord de l’Uranostinden jusqu’au sommet final, pour une vue exceptionnelle sur le massif du Jotunheimen et ses plus hauts sommets. Au retour, transfert à Tyin. Installation pour la nuit et repas au restaurant (inclus).
NB : en cas de météo défavorable à l’ascension du glacier, une randonnée alternative sera proposée, et le prix de l’ascension sera remboursé aux participants au retour. A noter que si les conditions permettent de faire l’ascension et que vous ne souhaitez pas la faire, aucun remboursement ne pourra être effectué.
• Dénivelée positive : 1000 m. Dénivelée négative : 1000 m. 7 à 8 h de marche.
• Hébergement : refuge.
• Repas inclus : matin, midi, soir.
• Transfert : 2 x 20 min.

Jour 8 : Retour à Oslo - visite libre de la capitale norvégienne

Petit déjeuner puis embarquement en bus de ligne Express pour Oslo via Tyinkrysset et Fagernes. Arrivée à la gare routière d’Oslo en fin d’après-midi et transfert à l’hôtel en taxi. Installation à l’hôtel, fin de journée libre dans le centre-ville d’Oslo.
• Hébergement : hôtel.
• Repas inclus : matin, midi. Repas libre : soir.

Jour 9 : Oslo - vol retour

Transfert à l’aéroport en bus de ligne ou taxi. Vol retour.
• Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir.

NB : l’itinéraire et les temps d’activité sont donnés à titre indicatif et peuvent être modifiés, notamment en fonction des conditions météorologiques. L’expérience de notre guide le conduira à choisir la meilleure option pour assurer la sécurité du groupe. Afin de vous apporter le maximum de confort, l’ordre des étapes pourra éventuellement être modifié en fonction des disponibilités de certains hébergements.

Budget
  • Du 25/07/2020 au 02/08/2020 : 2445 €
  • Du 01/08/2020 au 09/08/2020 : 2445 €
  • Du 08/08/2020 au 16/08/2020 : 2445 €

Le prix comprend :

  • L’hébergement tel que décrit.
  • Les petits déjeuners du J 2 au J 9 inclus.
  • Les déjeuners du J 2 au J 8 inclus.
  • Les dîners du J 2 au J 7 inclus.
  • Les transferts terrestres et maritimes nécessaires au déroulement normal du programme (hors temps libre à Oslo).
  • Les transferts des bagages en bus et bateau durant le trek.
  • Le matériel, les transferts et l'accompagnement par un guide de montagne local pour la journée de marche sur glacier (J 7).
  • L’encadrement par un guide-accompagnateur francophone.

Le prix ne comprend pas :

  • Les vols internationaux.
  • Les taxes d’aéroport au départ d’Europe.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué sous la rubrique “Le prix comprend”.

Dépenses à prévoir

  • Les entrées dans les musées, lieux touristiques ou culturels payants, sauf mention contraire.
  • Les repas et boissons durant les vols (repas et boissons payants sur les vols des compagnies SAS, Braathens, Widerøe et Norwegian).
  • Les dîners des J 1, J 2, J 6 et J 7 (possibilité de cuisiner à l’auberge de jeunesse à Bergen : 5 à 8 € par personne/repas) ou au restaurant (25 à 35 € par personne/repas).
  • Les éventuels repas des J 1 et J 9 (Oslo) et le dîner du J 8 au soir (Oslo).
  • Les pourboires.
  • Les boissons.
Organisation sur place

Déplacements

— Transferts et déplacements en taxi, train, transports en commun et vedette rapide.

Nous attirons votre attention sur le fait que le port de la ceinture de sécurité est obligatoire à l’avant comme à l’arrière dans tous les véhicules que vous emprunterez au cours du voyage, lorsqu’ils en sont équipés, et ce quelle que soit la réglementation en vigueur dans le pays visité.

Hébergement

— A Oslo : hôtel simple en chambre double avec salle de bains privative. Draps et serviettes fournis.
Les refuges, pendant le trek, sont proches de ce que l’on pourrait qualifier d’hôtellerie de montagne. En effet, les refuges gardés norvégiens offrent un très bon niveau de confort. Chambres de 2 à 4 personnes maximum, avec douches chaudes et sanitaires à partager. Draps et serviettes fournis. En général, salle de séchage pour les affaires mouillées.
— A Gjendesheim, Gjendebu et Fondsbu : confortable refuge de montagne gardé avec personnel. Base chambre double, parfois triple ou quadruple. Salle de bains partagée. Draps fournis (pas les serviettes). Pension complète (dîner chaud, petit déjeuner complet sous forme de buffet, pique-nique préparé par les participants avec les ingrédients du petit déjeuner). Ces refuges sont comparables à des gites ou hôtels d’altitude, à quelques exceptions près (partage des sanitaires, grande tablée commune).
— A Memurubu : confortable refuge de montagne gardé avec personnel. Base chambre double, parfois triple ou quadruple. Salle de bains privative. Draps et serviettes fournis. Pension complète (dîner chaud, petit déjeuner complet sous forme de buffet, pique-nique préparé par les participants avec les ingrédients du petit déjeuner).
— A Torfinnsbu : refuge de montagne gardé, sans personnel. Repas cuisinés par les participants avec le guide. Les ingrédients sont achetés par le guide dans “l’épicerie” du refuge. Toilettes sèches, 1 douche froide à l’extérieur, ou bain tonifiant dans le lac !

Repas

— Repas du midi : pique-nique froid préparé par le guide, ou par les participants dans les refuges (ingrédients pris dans les éléments du petit déjeuner).
— Repas du matin et du soir : dans les hébergements, hors dîners à Oslo (J 1 et J 8).
La Norvège est réputée pour la qualité de ses produits, en particulier le poisson. Vous trouverez également beaucoup de laitages et à peu près les mêmes aliments qu’en France. Le choix de fruits et légumes est moins large. Vous pouvez aussi tester des produits locaux au goût et à la texture inimitables, comme le fromage de Gudbrandsdal !

Boissons

L’eau du robinet est potable et ne nécessite pas de traitement.
La vente d’alcool est très réglementée en Norvège, à part la bière (4,6° maximum), qu’on trouve dans les magasins d’alimentation. Quant aux autres boissons alcoolisées, elles sont vendues en ville dans les magasins spécialisés appelés Vinmonopolet, que nous ne trouverons pas dans la toundra. Nous aurons rarement l’occasion de nous en procurer – sauf la bière, qui par ailleurs est très chère. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Le transport des bagages

—  Lors des randonnées, vous portez uniquement un petit sac à dos avec les affaires nécessaires à la journée : pique-nique, gourde, paire de jumelles, appareil photo, lunettes de soleil, etc.
— Pendant la marche, votre sac de voyage reste dans l’hébergement ou est transporté par les véhicules utilisés pour les transferts (bateau et bus pendant le trek).

Balisage et sentiers

Le balisage des sentiers, quand il existe, se présente sous la forme d’un “T” majuscule, de couleur rouge, de 25 centimètres de haut environ et de cinq centimètres le large. La marque est généralement peinte sur les cailloux et les rochers. Les balisages sont souvent (très) anciens, donc pas toujours très visibles. Il faudra parfois tâtonner. Tout comme pour trouver le bon départ de chaque randonnée.

Informations pratiques

Climat et saisons

Doux et tempéré en général. Mais, certains jours, un bon équipement de montagne est indispensable. La pluie peut faire partie du programme. Pensez à votre protection et à celle de votre sac à dos.
D’une manière générale, le temps est bien meilleur que ce que l’on imagine. En gros, sur les côtes, le temps est “breton” en un peu plus frais. Et plus on va vers le nord, moins on a chaud.
– De juin à mi-juillet, c’est la magie du jour permanent. En juin, les résidus des neiges de l’hiver confèrent un charme supplémentaire aux paysages.
– De mi-juillet à août, le jour continu, c’est la saison des fruits sauvages.
Le soleil de minuit est visible au nord du cercle arctique autour du solstice d’été, durant quelques nuits dans les Lofoten, et pendant plusieurs semaines dans le nord de la Laponie.
– En septembre, c’est un festival de couleurs, la végétation se pare de tons chatoyants. Quand le ciel est dégagé, vous pouvez admirer un phénomène naturel fascinant, les aurores boréales.

Formalités et documents de voyage

Les formalités administratives
— Pour les ressortissants français, belges, luxembourgeois et suisses  : carte nationale d’identité ou passeport valide, et couvrant la durée du séjour ou carte d’identité nationale valide pour les ressortissants français.
NB : les autorités norvégiennes ne reconnaissent pas la carte nationale d’identité en apparence périmée mais dont la validité est prolongée de cinq ans comme document de voyage. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, vous devez vous munir d’une CNI ou d’un passeport valide.
 
— Pour les ressortissants canadiens, veuillez consulter le site du gouvernement canadien http://voyage.gc.ca/voyager/avertissements

— Pour les autres nationalités, veuillez vous renseigner auprès des autorités consulaires norvégiennes de votre pays.

Les passeports doivent être en parfait état (pas de taches, agrafes, trombones, marques, déchirures…).
Informations concernant les mineurs

Vous voyagez avec des enfants
Les mineurs français sont soumis aux mêmes obligations que les personnes majeures (visa, passeport…) : voir ci-dessus.

— Formalités de sortie du territoire français
Pour sortir du territoire, tous les mineurs résidant habituellement en France (quelle que soit leur nationalité), s’ils ne sont pas accompagnés par un titulaire de l’autorité parentale, devront présenter les trois documents suivants :
• pièce d’identité : carte d’identité ou passeport selon les exigences du pays de destination ;
• autorisation de sortie du territoire signée par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale (formulaire Cerfa n° 15646*01 à imprimer depuis le site www.service-public.fr et à compléter) ;
• photocopie du titre d’identité du parent signataire.

Documents de voyage :
— Carte d’identité ou passeport encore valable 6 mois après le retour.
— Contrats d’assurance.
— Carte de groupe sanguin.
— Documents importants numérisés en pièces-jointes dans votre messagerie.

Change et argent personnel

En Norvège, la monnaie est la couronne norvégienne : NOK. 1€ équivaut à plus ou moins 10 NOK. Les cartes de crédit
sont acceptées partout. Il est possible de faire du change à l’aéroport d’Oslo, dans les hall des arrivées. Des distributeurs automatiques de billets sont présents dans les principales villes, ils sont moins fréquents en dehors.

Equipement personnel

Votre équipement
L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos porté pendant la marche et un sac de voyage avec cadenas, transporté par l’équipe logistique sur place.

Equipement de base
— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
— Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
— Une veste imperméable et respirante (en Goretex).
— Des pantalons de trek. 
— Un collant thermique.
— Un bonnet.
— Une casquette ou un chapeau.
— Des lunettes de soleil (indices 3 au minimum et 4 pour la haute montagne).
— Une paire de gants.
— Une cape de pluie.
— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette).



Chaussures et matériel technique

— Des chaussures légères, aérées, avec une bonne adhérence sur les différents terrains. 

— Des chaussures imperméables, à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram. 

— Des bâtons de marche télescopiques.

Bagages

— Un sac à dos équipé de bretelles larges et d’une armature anatomique réglable, d’une contenance de 30 à 40 litres, pour vos affaires de la journée. 

— Un sac de voyage de 80 à 100 litres, souple, transporté en journée par l’équipe de portage ou par véhicule.



Couchage

— Un drap-sac (DUVETS INTERDITS), couvertures fournies.
— Une taie d’oreiller.



Divers

— Des vêtements de rechange.

— Une paire de lacets de rechange.

— Une trousse de toilette, une serviette de toilette, et une serviette de bain.

— Du papier-toilette. 

— Un couteau de poche (en soute !).

— Une boîte hermétique de type tupperware et une cuillère (quand salade composée en pique-nique).

— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.

— Une aiguille et du fil.

— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.

— Un surpantalon en Goretex.

— Un remède contre le mal de mer (au cas où…). 

— Pour les voyages de septembre, une lampe de poche ou frontale
.
— Pour les plus courageux, un maillot de bain.

Nos astuces
Pendant le vol, le sac à dos contient les choses fragiles (appareil photo…) ou utiles à vos premiers jours sur place (chaussures de marche, quelques vêtements, médicaments personnels avec ordonnance, etc.).

Pharmacie individuelle

Votre pharmacie individuelle
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antibiotique à large spectre.
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un antivomitif.
— Un antitussif (en comprimés).
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un antiseptique.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— Un répulsif contre les moustiques.
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.