Norvège – randonnée dans les archipels du nord

0
Voyage LIBERTE
A partir de 1 695 €
Voyage LIBERTE
A partir de 1 695 €
Nom et prénom*
Adresse email*
Votre demande*
* Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales de vente
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step
Ajouter à votre liste

Vous devez avoir un compte pour créer une liste de souhaits

1250
15 jours
Période : de juin à septembre
Evenes
Evenes
Niveau : Randonnée 2 et 3
Groupe : à partir de 2 participants
Résumé du voyage

Les Alpes de Lyngen, Tromsø, Kvaløya, Senja, les îles Vesterålen et les Lofoten sont autant de noms qui font rêver lorsque l’on évoque la Norvège. Au volant de votre véhicule de location, découvrez à votre rythme ces massifs spectaculaires qui émergent de la mer de Norvège, au-delà du cercle polaire arctique. Et, selon la saison, l’ambiance unique du soleil de minuit ou des aurores boréales…

Points forts du voyage :
  • Les plus beaux archipels de Norvège réunis en un voyage.
  • Une autonomie complète grâce au véhicule de location.
  • Le soleil de minuit ou les aurores boréales, selon la période choisie.

Niveau 2-3 :

Niveau 2 : marche de 4 à 5 heures les jours de randonnée, sur chemin, piste, sentier ou parcours vallonné. Niveau 3 : (en moyenne) marche de 5 heures par jour sur sentier et/ou 600 à 800 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 kilomètres. Préparation physique niveau 2 : Pour profiter pleinement de votre voyage, n’oubliez pas d’entretenir votre forme en marchant une fois par semaine (12 à 15 km). Préparation physique niveau 3 : Pour profiter pleinement de votre voyage, n’oubliez pas d’entretenir votre forme une fois par semaine en marchant (15 km environ) si possible sur un parcours avec dénivelée (250 m/h) ou en pratiquant une activité sportive (1 h à 1 h 30).
Itinéraire détaillé

Jour 1 : Evenes (Harstad-Narvik) - Bogen

Arrivée à l’aéroport d’Evenes. Récupération du véhicule de location et route pour Bogen. Installation pour la nuit en hôtel. Selon l’heure d’arrivée, possibilité de faire une première balade autour de Bogen (plusieurs options possibles,  selon le temps dont vous disposez). Ces randonnées seront aussi faisables le lendemain matin et/ou à votre retour des Lofoten le J 14 et /ou le J 15 selon vos horaires de vol.
• 3 à 6 h de marche.
• Hébergement : hôtel. Repas libres.
• Transfert : 15 km, 15 minutes.

Jour 2 : Alpes de Lyngen : refuge Lyngshytta - pied du glacier Steindalsbreen

Possibilité ce matin de randonner aux abords de Tjeldsund ou Bogen, ou de prendre la route juste après le petit déjeuner, direction Alpes de Lyngen. En route, possibilité de visiter le Polar Park de Bardu (www.polarpark.no), un parc animalier regroupant l’une des plus importantes variétés d’espèces peuplant les régions nordiques (ours, lynx, renards arctiques, bœufs musqués, gloutons, rennes, élans…). Arrivée au lodge à proximité de Lyngseidet, et dépose des bagages. Installation pour 2 nuits et départ pour la randonnée selon le temps disponible.
Montée depuis le hameau de Elvenes dans une très belle forêt de bouleaux, le refuge de Steindalshytta s’atteint en une heure de marche. Une bonne heure de plus sur la moraine, et vous voici au pied du glacier de Steindalsbreen, vers 450 mètres d’altitude.
• Dénivelée positive : 450 m. Dénivelée négative : 450 m
• Hébergement : chalet. Repas inclus : matin.
• Repas libres : midi, soir.
• Transfert : 220 km, 3 h 30.

Jour 3 : Alpes de Lyngen : pied des glaciers Sydbreen et Midtbreen

Cette randonnée est en aller retour jusqu’au fond de la vallée de Lyngsdalen pour atteindre plusieurs pieds de langues glaciaires : de Dalbotn, le fond de la vallée, on peut choisir d’aller voir le glacier de Vestbreen, Sydbreen, ou Midtbreen, soir littéralement le Glacier de l’Ouest (le plus au nord des 3 finalement), le Glacier du Sud, ou le Glacier du Milieu. Montée depuis le hameau de Furuflaten dans une très belle forêt de bouleaux le long de la rivière Lyngsdalselva. Deux heures sont nécessaires pour atteindre le refuge de Lyngsdalhytta avant de poursuivre sur la moraine pour rejoindre le pied du glacier de Vestbreen. L’accès au glacier Vestbreen est conseillé car il faut traverser les bras de rivière pour se rendre aux deux autres.
• Dénivelée positive : 450 m. Dénivelée négative : 450 m. 5 h 30 de marche.
• Hébergement : chalet.
• Repas libres. Transfert : 2 x 10 minutes.

Jour 4 : Ville de Tromsø, le Paris du Nord - Visites et randonnées au choix

Plusieurs possibilités ce jour. Randonner dans les Alpes de Lyngen jusqu’à Tromsø, que vous atteignez en fin de journée, ou partir directement à la découverte du “Paris du Nord” et de ses nombreux musées et attractions (Musée polaire, cathédrale arctique, téléphérique…). Selon vos envies, votre niveau et le niveau d’enneigement résiduel de l’hiver, de très nombreuses randonnées sont également possibles aux portes de la ville. Parmi elles, le Storestainen (42 m), le mont Fløya (671 m), Itnavárri (754 m), etc.
• Dénivelée positive : 0 à 800 m selon l’option. Dénivelée négative : 0 à 800 m selon l’option. 1 à 6 h de marche.
• Hébergement : hôtel. Repas libres.
• Transfert : 2 h.

Jour 5 : Ile de Kvaløya, randonnées au choix - île de Senja

Route pour Kvaløya, l’île de la baleine ! Plusieurs possibilités de randonnée s’offrent à vous. En fin de journée, attention à être à l’heure au port de Brensholmen pour le dernier ferry du soir (horaires joints à votre carnet de route).
A proximité de Tromsø, vous pourrez gravir le Stor-Kjølen (790 m), qui est l’une des randonnées les plus populaires de Tromsø, puisqu’elle s’effectue aux portes de la ville, ne présente pas de difficulté particulière et offre un panorama de choix sur Tromsøya (l’île de Tromsø) et les montagnes des régions voisines (Senja, Kvaløya, Alpes de Lyngen au loin, derrière le Tromsdalstinden). Autre sommet envisageable, le Synnøvjordtinden (783 m), depuis le hameau de Synnøvjorda, dont l’ascension débute sur un petit sentier qui remonte entre les bouleaux et le long du ruisseau Synnøvjordelva, pour atteindre les petits lacs de Little Synnøvjordvatnet (275 m) dominés par la ligne de crêtes du Synnøvjordtinden. La montée se durcit le temps de le rejoindre à 575 mètres d’altitude. Vous poursuivez sur cette ligne de crêtes au-dessus des lacs de Store Synnøvjordvatnet et Skorelvvatnet. A l’arrivée au sommet du Synnøvjordtinden (783 m), la vue est somptueuse (possibilité de s’arrêter en chemin si vous ne souhaitez pas faire autant de dénivelée). Retour au véhicule, puis ferry pour l’île de Senja et installation pour 2 nuits à proximité de Mefjord.
• Dénivelée positive : 500 à 1000 m selon la randonnée choisie. Dénivelée négative : 500 à 1000 m selon la randonnée choisie. 4 h 30 à 6h de marche.
• Hébergement : appartement.
• Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir.
• Transfert : 80 km (avec passage en ferry), environ 2 h 30.

Jour 6 : Randonnées au choix sur l’île de Senja

Senja est la seconde plus grande île de Norvège. Avec ses reliefs escarpés entrecoupés par les fjords à l’ouest, elle n’est pas sans rappeler les Lofoten, bien plus célèbres mais aussi beaucoup plus fréquentées. Coup de cœur assuré.
Plusieurs randonnées sont possibles, selon vos envies et votre niveau de forme. Notre sélection se concentre sur le nord, la partie la plus spectaculaire de l’île : Kyle (503 m), Husfjellet (632 m), Segla (639 m) ou encore Breitind (1001 m)… les possibilités sont quasi infinies !
• Dénivelée positive : 500 à 1000 m. Dénivelée négative : 500 à 1000 m. 3 h 30 à 6 h de marche.
• Hébergement : appartement.
• Repas libres. Transfert : 0 à 20 km.

Jour 7 : Ile d'Andøya, dans l'archipel des Vesterålen - observation des cétacés (optionnel)

Route pour Gryllefjord afin d’y prendre le ferry qui vous mènera en un peu plus d’une heure et demie à Andenes, sur l’île d’Andøya, dans l’archipel des îles Vesterålen. Située au nord de cet archipel, l’île d’Andøya possède un relief plus doux que ses voisines, mais n’en présente pas moins d’intérêt. Ile mondialement privilégiée pour l’observation des cétacés qui croisent le long de ses côtes toute l’année, elle offre aussi de magnifiques randonnées côtières ou en balcon. Durant ce séjour à Andenes, nous vous conseillons vivement de faire une sortie d’observation des cétacés (en option, à réserver de préférence à votre inscription). La proximité des grandes failles marines offre une réserve de nourriture aux mammifères aquatiques toute l’année, vous aurez ainsi la quasi certitude d’en voir une ou plusieurs espèces : cachalots, globicéphales, dauphins, orques, baleines à bosse… durant cette sortie en mer. Hébergement à Bleik ou Andenes.
• Dénivelée positive : 400 à 600 m. Dénivelée négative : 400 à 600 m. 3 h de marche.
• Hébergements : rorbu ou hytte. Repas libres.
• Transfert : 0 à 20 km.

Jour 8 : Ile d’Andøya (archipel des Vesterålen), randonnée sur le plateau de Staveheia

Plusieurs parcours possibles sur ce plateau, à adapter selon le temps que vous voulez y consacrer. Voici l’itinéraire le plus complet : vous débutez la randonnée sur un sentier côtier le long de la belle plage d’Otervika. Puis vous montez en direction du lac d’Otervikvatnet et atteignez le sommet du Måtinden (408 m) en deux bonnes heures de marche. Au sommet, vous dominez toute la partie nord de l’île d’Andøya dont les parois abruptes se jettent dans l’océan, une vue à couper le souffle. Vous pouvez voir, en face, Bleiksøya, l’îlot aux oiseaux, où vivent plus de 80 000 couples de macareux, mais aussi des cormorans, des petits pingouins (également appelés pingouins torda), des guillemots… Il n’est pas rare d’apercevoir l’aigle des mers, le fameux pygargue à queue blanche ! Puis continuation sur le plateau de Staveheia, où vous passez de petit sommet en petit sommet, à chaque extrémité du plateau — Mulen, Moldforholen, Nonstinden, et enfin la crête du Nonstind (369 m) —, avant de redescendre vers Bleik. Retour à votre hébergement à Bleik ou Andenes.
• Dénivelée positive : 800 m. Dénivelée négative : 800 m. 6 h de marche.
• Hébergements : rorbu ou hytte.
• Repas libres.
• Transfert : 0 à 20 km.

Jour 9-10 : Archipel des Lofoten : île d’Austvagøya

Vous passez les deux prochaines nuits sur la presqu’île de Sildpollnes, petit coin de paradis au fond du fjord d’Austenfjorden. En route, possibilité de randonner sur l’île d’Hadseløya, l’une des plus petites de l’archipel de Vesterålen et la plus au sud, faisant face aux Lofoten avant de quitter définitivement les Vesterålen en ferry pour gagner les Lofoten. Sildpollnes est située à 15 minutes de Svolvær, la capitale des Lofoten. De nombreuses possibilités de randonnée existent dans la région, qui abrite les plus hauts sommets des Lofoten.
• Dénivelée positive : 400 à 850 m. Dénivelée négative : 400 à 850 m. 3 à 7 h de marche.
• Hébergements : appartement ou hytte.
• Repas libres.
• Transfert : 150 km, 2 h 30 + 15 km, 20 min + Ferry 30 min.

Randonnées autour de Svolvær (île d’Austvagøya)
• Niveau 2 : Kvittiden (517 m)
Très court transfert pour rejoindre le départ de la randonnée, dont le but est l’ascension du Kvittinden (517 m). Ce sommet surplombe l’Austnefjorden et fait face aux monts Rulten (1062 m), Rørhoptindan (971 m), Geitgalejen (1085 m), Higravtindan (1146 m), des géants de la partie la plus septentrionale de l’île d’Austvågøya. Hébergement à Sildpollnes.
5 h de marche. M = D : 550 m.

• Niveau 3 : Matmora (788 m)
Une raide mais brève montée donne accès à la longue crête nord du Matmora, panorama imprenable sur le chapelet de lacs qui ferme le cirque du Hesthausdalern. Le parcours de crêtes, quelquefois aérien, chemine d’un versant à l’autre, ménageant chaque fois de splendides échappées : vers l’est, la face nord de notre objectif, vers l’ouest le skjaer de Risøya (prononcer « char » : champ de récifs et d’écueils particulièrement redouté des pêcheurs des îles).
6 h de marche. M = D : 800 m.

• Niveau 3+ – Runfjellet (803 m)
Court transfert jusqu’au pied du versant nord du seigneur des lieux, que nous gravissons par un itinéraire très sauvage, en traversée. Les éboulis succèdent au sentier qui disparaît, mais la vue panoramique du sommet récompense largement l’effort fourni : le Rundfjellet (de round : arrondi et fjell : montagne) n’est bien nommé que sur son versant est, que nous empruntons à la descente (dans ce cas, prévoir un retour en taxi, à réserver et à payer à l’hébergement. Sinon faire la randonnée en aller et retour).
7 h de marche. M = D : 850 m.

Jour 11-12 : Archipel des Lofoten : Å et l'île de Moskenesøya

Route pour Å (île de Moskenesøya) et randonnée au choix dans les environs de Å. Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour les jours à venir. Au départ de Å, vous pouvez faire le tour du lac d’Ågvatnet, le réservoir d’eau potable du hameau. Plutôt par temps sec, car vous aurez vite les pieds mouillés (passages boueux) ! Si vous voulez prendre de la hauteur, optez pour le refuge de Munkebu et le sommet du Munkan en option. Un bel itinéraire alpin, entre lacs et verrous glaciaires, de toute beauté ! Autre possibilité, le village de Reine, l’un des plus beaux de Norvège, qui est le point de départ d’une jolie croisière sur le Kirkefjorden jusqu’au petit hameau de Vindstad, d’où vous pourrez rejoindre la petite plage de sable blanc de Bunes.
Possibilité sur la route de visiter le Musée viking (au nord de Leknes), mais dans ce cas le temps dédié à la randonnée sera réduit. Arrivée au village de Å ou Sørvagen (voisin de 5 km) et randonnées au choix dans les environs.
• Dénivelée positive : 100 à 1100 m. Dénivelée négative : 100 à 1100 m. 3 à 8 h de marche.
• Hébergements : sjøhu ou rorbu. Repas libres.
• Transfert : 190 km.

Randonnées et activités aux choix dans les environs de Å et Sørvågen (ou sur le trajet) :
• Musée viking (au nord de Leknes), conseillé le jour 8 ou le jour 11 car sur l’itinéraire routier :
Ce musée est principalement composé d’une bâtisse de 83 mètres de long, réplique originale d’une véritable maison d’un chef viking construite dans le village de Borg vers – 500 avant J.-C. Diffusion d’un film de 20 minutes (audioguides en français) et visite guidée (non garantie en français, mais mise à disposition d’audioguides en français). Démonstrations de l’artisanat et du mode de vie de l’époque. Possibilité d’expérimenter la navigation sur un navire viking et de s’essayer au tir à l’arc !
2 à 3 h de visite et activités.

Depuis le village de Å
• Niveau 2 ou 3 : Tour du lac d’Ågvatnet (et col de Stokkvikåret en option)
Randonnée sur le sentier qui borde le lac d’Ågvatnet, inépuisable réservoir d’eau potable du village. Malgré la faible dénivelée, la marche sur les rives du lac n’est pas de tout repos : regardez bien où vous mettez les pieds ! Possibilité de monter en aller-retour au col Stokkvikåret, situé à un peu plus de 400 mètres d’altitude.
4 h à 5 h 50 de marche. M = D : 100 m à 400 m.

Depuis le village de Sørvågen
• Niveau 2 ou 3 : refuge de Munkebu (et épaule du Munken en option)
Journée consacrée à la montée au petit refuge de Munkebu. Le chemin domine une guirlande de lacs profondément encaissés. Poursuite possible jusqu’à l’épaule du Munkan, qui émerge à 775 mètres. L’érosion glaciaire a raboté le vieux socle hercynien d’entonnoirs profonds dominés par des pics élancés dans un opéra de cimes !
5 h 30 à 7 h 15 de marche. M = D : 600 à 900 m.

Depuis le village de Reine :
• Niveau 1-2 : baie de Bunes et sa plage
Route pour Reine, village digne d’une carte postale, à la naissance de la digitation de la mer en plusieurs fjords dont les parois flirtent avec la verticale, que les Norvégiens ont élu plus beau village de Norvège. Une vedette (non inclus, environ 15 € aller-retour) dessert quotidiennement les hameaux – quelques maisons toujours habitées – de Vindstad la venteuse, Røstad et Kirkefjord qui, comme son nom semble l’indiquer, a dû posséder autrefois son église. Vous débarquez à Vindstad. Promenade en aller-retour jusqu’à la plage de Bunes par un col à 150 mètres d’altitude. Ne pas rater la rotation du bateau l’après-midi… Retour à Reine.
3 h de marche. M = D : 150 m.

Jour 13 : Fredvang : randonnées au choix dans les alentours

Route pour Fredvang (île de Flakstadøya), installation en appartement pour la nuit. Randonnées au choix dans les environs de Fredvang.
• Dénivelée positive : 100 à 700 m. Dénivelée négative : 100 à 700 m. 3 à 6 h de marche.
• Hébergement : appartement.
• Repas libres.
• Transfert : 30 km, 35 min.

• Niveau 2 : Mulstøa et Mulstøtinden
Jusqu’au milieu du siècle dernier, des Norvégiens vivaient sur le moindre lopin de terre plus ou moins exploitable et à l’accès difficile par terre comme par mer. Mulstøa illustre bien cette forme d’établissement humain où il fallait lutter pour assurer sa subsistance. Un lieu qui dit tout de la discrétion, du goût pour l’isolement et du besoin d’indépendance du descendant de ces pionniers, le Norvégien contemporain. Promenade le long de la mer pour aller visiter ce site à la pointe nord de la presqu’île. En cours de chemin, visite d’un piège à aigle de mer. Mulstøtinden, le sommet qui domine les restes du hameau, ne peut s’atteindre aisément qu’en revenant sur vos pas jusqu’au fond de la baie de Sandbotnen, la baie des Sables.
3-5 h de marche. M = D : 100 à 350 m.

• Niveau 2 à 4 : Kvalvika et 2 options en chemin : Ryten (+ 1 h) et tour du Maltinden (+ 2 h)
De fjords en lacs jusqu’à Kvalvika et ses belles plages de sable blond, qui, sous ses montagnes déchiquetées, a un petit air de Marquises chères à Brel. Mer émeraude avec, rejetés et abandonnés par la mer, flotteurs de filets de pêche, bois flottés de Sibérie et autres témoins moins exotiques de notre civilisation. Les bois flottés, ou bois de dérive, sont ces troncs d’arbres jetés à la mer par les fleuves sibériens et déposés, entre autres, sur les côtes norvégiennes après un voyage long et compliqué, orchestré par les courants marins et les vents. Jusqu’au siècle dernier, ils étaient la principale, voire la seule, source de bois d’œuvre et de chauffage. Ils servaient à bâtir les maisons et à fabriquer mobilier et bateaux. Option 1 : le sommet du Ryten (543 m) en petit aller-retour d’une heure (M=D : 250 m). Option 2 : le tour du Måltinden (651 m) en deux heures (M = D : 100 m).
4-6 h de marche. M = D : 300 à 700 m.

Jour 14 : Randonnée autour de Nusfjord (Unesco) - route pour Bogen (près d’Evenes)

Route pour Nusfjord. Nusfjord est un village de pêcheurs classé au Patrimoine mondial de l’humanité. Quelques dizaines de rorbus de bois sur leurs pilotis et l’antique hangar à poissons enserrent une minuscule baie prodigieusement protégée des assauts de l’Océan. Nusfjord est un véritable bijou dans son écrin de montagnes abruptes. Ses rorbus colorés frangent une minuscule crique, invisible du large, disent les navigateurs, abritant sa petite flotte de pêche : le plus sûr des abris marins ! Prévoir le péage de 6 € si vous ne randonnez pas. Sinon indiquez que vous partez faire une des deux randonnées, on devrait vous laisser passer.
Puis, traversée de la dernière partie d’Austvågøya, où les sommets sont plus hauts. On aperçoit même quelques glaciers sur certains d’entre eux… Vous quittez définitivement l’archipel des Lofoten en traversant le pont de Raftsund et en rejoignant la très grande île d’Hinnøya. Ici, le climat est plus continental, également plus froid. Vous traversez le pont de Tjelsund, pour arriver sur le continent… Continuation pour Bogen, où vous vous installez dans votre dernier hébergement, à proximité de l’aéroport d’Evenes.
• Dénivelée positive : 500 m. Dénivelée négative : 500 m. 5 à 6 h de marche.
• Hébergement : hôtel.
• Repas libres.
• Transfert : 250 km, 4 h.

Randonnées depuis le village de Nusfjord (Unesco) :
• Niveau 2 : randonnée côtière de Nusfjord à Nesland
Randonnée en aller et retour par le sentier littoral jusqu’à Nesland, minuscule village de pêche avec ses petites curiosités à découvrir. Belle randonnée, avec un passage équipé d’une main courante. A Nesland se trouve une superbe maison blanche. La couleur des maisons indiquait autrefois le niveau social de leurs propriétaires. La blanche appartenait sûrement au potentat local, roitelet viking jaloux de son indépendance. La couleur rouge habillait les maisons plus humbles. Tandis que les cabanes jaunes de Nesland dissimulent les trésors d’une économie autarcique : un petit moulin à grains hydraulique et son béal de bois, four à pain, fumoir à poissons, mais aussi antiques commodités collectives où l’on pouvait faire la causette à trois, faute peut-être d’y lire la gazette…
5 h de marche en aller et retour. M = D : 500 m.

• Niveau 3 : Sommet du Tønsåsheia (769 m)
La montagne de Moïse, Tønsåsheia (769 m),est un beau parcours raide au-dessus de Nusfjord, avec un tout petit passage nécessitant toute votre attention. Vue imprenable sur tout le sud de l’archipel depuis Tønsåsheia, le sommet du Mosestind. Mosestind peut se traduire aussi bien par « montagne de mousse » que par « montagne de Moïse », bien que l’origine botanique soit plus probable.
5 h 30 de marche. M = D : 850 m.

Jour 15 : Départ d’Evenes (Harstad-Narvik)

Retour à l’aéroport d’Evenes et restitution du véhicule de location.
• Repas inclus : matin. Repas libres : midi, soir.
• Transfert : 15 km, 15 minutes.

NB : La capacité de notre loueur de véhicules n’est pas extensible, elle est à la taille des îles et de leurs 25 000 habitants. En été, il peut y avoir “bouchon” à la location.  En cas d’indisponibilité, nous vous ferons une offre tarifaire si nous trouvons ailleurs.

NB: Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. M : dénivelée ascendante. D : dénivelée descendante.

Budget

Le prix comprend :

  • La location d’un véhicule de location du J 1 au J 15.
  • L’hébergement tel que décrit du J 1 au J 15.
  • Les petits déjeuners des J 2, J 5 et J 15.
  • Le roadbook (ainsi qu’une carte et les bons de réservation pour un groupe de deux à quatre personnes).
  • La mise à disposition, sur demande, de l’ensemble des traces des randonnées sous format GPX.

Le prix ne comprend pas :

  • Le vol pour Evenes (Harstad-Narvik) aller et retour.
  • Les ferries.
  • L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.
  • Pour toute inscription à moins de 15 jours du départ, les frais de traitement prioritaire du dossier.
  • Tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique “Le prix comprend”.

Dépenses à prévoir

  • Les petits déjeuners : de 3 € (si vous cuisinez) à 15 € (au restaurant) par petit déjeuner.
  • Les déjeuners, sous forme de pique-niques à acheter dans les épiceries locales : environ 6 à 8 €.
  • Les dîners, cuisinés par vos soins (5 à 8 € par personne par repas) ou au restaurant (25 à 40 € par personne par repas).
  • Le carburant et les assurances complémentaires pour le véhicule de location. Parcours d’environ 1 300 km. Pour le prix des carburants au jour le jour en Europe, voir le site www.automobile-club.org/tourisme-et-voyages/prix-des-carburants/europe-et-monde.
  • Les entrées dans les monuments, musées...
  • La sortie optionnelle pour observer les cétacés (1160 NOK sur place ou 120 € si vous réservez à votre inscription.)
  • Les éventuels péages.
  • Les boissons.
  • Les pourboires.
Organisation sur place

Les déplacements

En véhicule de location. Récupération (J 1) et restitution (J 15) du véhicule à l’aéroport d’Evenes.
Pour 2 personnes : une voiture catégorie A, type VW Up ou similaire.
Pour 3 personnes: une voiture catégorie B, Type VW Volkswagen Polo ou équivalent.
Pour 4 personnes : une voiture catégorie C, type VW Golf ou similaire.
Pour 5 personnes : une voiture catégorie H, type Passat break ou similaire.
Pour 6 personnes : deux voitures catégorie B, Type VW Volkswagen Polo ou similaire.
Pour 7 personnes : une voiture catégorie B et une catégorie C.
Pour 8 personnes : deux voitures catégorie C type VW Golf ou similaire.
— Sont compris :
• l’assurance du véhicule au tiers, kilométrage illimité et assistance 24 h/24.
• en cas de sinistre, la franchise minimale de 1 100 € (peut varier selon les loueurs).
— Ne sont pas compris :
• les péages
• le rachat de franchise (environ 15 € par jour), assurance deuxième conducteur (environ 5 € par jour), à régler sur place.
• les frais de carburant.
Si vous ne souhaitez pas souscrire d’assurance complémentaire (environ 15 € par jour), la compagnie de location peut, à la livraison du véhicule, débiter votre carte d’une somme assez importante (environ 1 100 €), somme qui vous sera restituée au retour si la voiture n’a subi aucun dommage. De même, le montant du plein de carburant (environ 90 €) est prélevé à la livraison du véhicule et restitué au retour réservoir plein. Il faut donc disposer de suffisamment d’argent sur votre compte bancaire si vous ne souhaitez pas souscrire d’assurance complémentaire.
Informations importantes

— Carte bancaire internationale au nom du conducteur obligatoire. La législation évolue, aussi tenons-nous à vous signaler que les loueurs exigent à présent l’utilisation d’une carte de crédit, et non de débit. En général, cette information est indiquée sur le recto de votre carte bancaire. Si vous avez un doute, ou si cette information ne figure pas sur votre carte, nous vous invitons à vous rapprocher de votre organisme bancaire.

— Une réservation ne constitue pas une garantie de délivrance de véhicule si le conducteur ne répond pas aux critères de qualification en vigueur.   

Nous attirons votre attention sur le fait que le port de la ceinture de sécurité est obligatoire à l’avant comme à l’arrière dans tous les véhicules que vous emprunterez au cours du voyage, lorsqu’ils en sont équipés, et ce quelle que soit la réglementation en vigueur dans le pays visité.

Hébergement

Nous choisissons les hébergements proposant le meilleur rapport qualité-prix en fonction des lieux traversés. A Å, Fredvang, vous êtes logé dans les habitats traditionnels de pêcheurs reconvertis en hébergements touristiques : les rorbus* et les sjøhus**. Dans chacun de ces hébergements, vous disposez d’un coin cuisine et d’une salle de bains.

• à Bogen/Tjeldsund : chambre avec salle de bain individuelle, base double, triple ou quadruple. Draps fournis. Petit déjeuner inclus.
• à Lyngseidet : appartement base double ou triple dans une cabane en bois (type lodge). Draps fournis. Aucun repas n’est inclus.
• à Tromsø : chambre avec salle de bain individuelle, base double, triple ou quadruple. Draps fournis. Petit déjeuner inclus.
• à Mefjord : chambre double ou quadruple (à usage triple) dans un appartement privatif. Sanitaires, coin cuisine. Draps fournis. Aucun repas n’est inclus.
• à Bleik ou Andenes : chambre double ou quadruple (à usage triple) dans un hytta ou un rørbu. Sanitaires, coin cuisine. Draps non fournis (prendre un drap-sac : DUVETS INTERDITS, couvertures fournies). Aucun repas n’est inclus.
• à Sildpollnes : appartement double ou quadruple (à usage triple) dans un sjøhus. Sanitaires, coin cuisine. Draps fournis. Aucun repas n’est inclus.
• à Å ou Sørvågen : chambre double ou quadruple (à usage triple) dans l’un des deux sjøhus. Sanitaires, coin cuisine, salle de séjour (quand elle existe) partagés. Draps non fournis (prendre un drap-sac : DUVETS INTERDITS, couvertures fournies, possibilité de louer des draps sur place, environ 150 Nok par personne). Aucun repas n’est inclus.
• à Fredvang : appartement base double ou triple dans un shøhus. Draps non fournis (prendre un drap-sac, DUVETS INTERDITS, couvertures fournies, possibilité de louer des draps sur place, environ 150 Nok par personne). Aucun repas n’est inclus.
* Le rorbu (littéralement « maison de rameurs », car, autrefois, les pêcheurs faisaient avancer leur petite barque à la rame), en particulier dans les Lofoten : hébergement traditionnel chaleureux et convivial. Petits cabanons rouges plantés sur pilotis dans la mer, ils servaient autrefois d’abri aux pêcheurs. Ils sont aujourd’hui confortablement aménagés pour les touristes, avec cuisine équipée, chambres de deux à quatre lits avec couettes, salle de bains avec douche, parfois machine à laver le linge, salle de séjour avec coin repas, souvent fauteuils et table basse. Chauffage électrique avec parfois un poêle à bois pour l’ambiance. Quatre à six personnes par rorbu.
** Le sjøhus (prononcer « cheuhusse ») : habitat collectif pour pêcheurs et ouvriers des usines à poisson. Plus récents que les rorbus, mais tout aussi traditionnels. Deux à quatre lits par chambre.
D’une manière générale, le rorbu est plus intime que le sjøhus, on est entre soi, mais l’utilisation des espaces communs des sjøhus permet d’avoir des contacts avec d’autres touristes, souvent français, sans que ce soit pour autant l’ambiance routarde (à laquelle on peut trouver du charme aussi).
*** Les hytter : sorte de chalets souvent situés sur des petits terrains de camping calmes.

Repas

Tous les repas sont à votre charge. Il est possible de cuisiner dans tous les hébergements, hors hôtels (Bogen, Tjeldsund, Tromsø). Dans ce cas vous pouvez dîner au restaurant de l’hôtel ou en ville.

Boissons

L’eau du robinet est potable et ne nécessite pas de traitement.
La vente d’alcool est très réglementée, en Norvège, à part la bière (4,6° maximum), que l’on trouve dans les magasins d’alimentation. Quant aux autres boissons alcoolisées, elles sont vendues en ville dans des magasins spécialisés appelés vinmonopolet, que nous ne trouverons pas dans la toundra. Nous aurons rarement l’occasion de nous en procurer, sauf la bière, qui est par ailleurs très chère. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Balisage et sentiers

Toutes les balades proposées sont facilement réalisables grâce aux copies de cartes et aux explications figurant dans le roadbook remis avant votre départ : points de départ et d’arrivée, moyens d’accès, distance, temps de marche approximatif et points d’intérêt sont clairement détaillés. Parcourus par nos groupes, les itinéraires choisis nécessitent cependant d’avoir le pied sûr et d’être familiarisé avec les techniques d’orientation en pleine nature (lecture d’une carte et d’une échelle, utilisation d’une boussole) pour effectuer sereinement un voyage Liberté. Dans les Lofoten, peu, voire pas de balisage.

Informations pratiques

Climat et saisons

Doux et tempéré en général. Mais, certains jours, un bon équipement de montagne est indispensable. La pluie peut faire partie du programme. Pensez à votre protection et à celle de votre sac à dos.
D’une manière générale, le temps est bien meilleur que ce que l’on imagine. En gros, sur les côtes, le temps est “breton” en un peu plus frais. Et plus on va vers le nord, moins on a chaud.
– De juin à mi-juillet, c’est la magie du jour permanent. En juin, les résidus des neiges de l’hiver confèrent un charme supplémentaire aux paysages.
– De mi-juillet à août, le jour continu, c’est la saison des fruits sauvages.
Le soleil de minuit est visible au nord du cercle arctique autour du solstice d’été, durant quelques nuits dans les Lofoten, et pendant plusieurs semaines dans le nord de la Laponie.
– En septembre, c’est un festival de couleurs, la végétation se pare de tons chatoyants. Quand le ciel est dégagé, vous pouvez admirer un phénomène naturel fascinant, les aurores boréales.

Formalités et documents de voyage

Les formalités administratives
— Pour les ressortissants français, belges, luxembourgeois et suisses  : carte nationale d’identité ou passeport valide, et couvrant la durée du séjour ou carte d’identité nationale valide pour les ressortissants français.
NB : les autorités norvégiennes ne reconnaissent pas la carte nationale d’identité en apparence périmée mais dont la validité est prolongée de cinq ans comme document de voyage. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, vous devez vous munir d’une CNI ou d’un passeport valide.
 
— Pour les ressortissants canadiens, veuillez consulter le site du gouvernement canadien http://voyage.gc.ca/voyager/avertissements

— Pour les autres nationalités, veuillez vous renseigner auprès des autorités consulaires norvégiennes de votre pays.

Les passeports doivent être en parfait état (pas de taches, agrafes, trombones, marques, déchirures…).
Informations concernant les mineurs

Vous voyagez avec des enfants
Les mineurs français sont soumis aux mêmes obligations que les personnes majeures (visa, passeport…) : voir ci-dessus.

— Formalités de sortie du territoire français
Pour sortir du territoire, tous les mineurs résidant habituellement en France (quelle que soit leur nationalité), s’ils ne sont pas accompagnés par un titulaire de l’autorité parentale, devront présenter les trois documents suivants :
• pièce d’identité : carte d’identité ou passeport selon les exigences du pays de destination ;
• autorisation de sortie du territoire signée par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale (formulaire Cerfa n° 15646*01 à imprimer depuis le site www.service-public.fr et à compléter) ;
• photocopie du titre d’identité du parent signataire.

Documents de voyage :
— Carte d’identité ou passeport encore valable 6 mois après le retour.
— Contrats d’assurance.
— Carte de groupe sanguin.
— Documents importants numérisés en pièces-jointes dans votre messagerie.

Change et argent personnel

En Norvège, la monnaie est la couronne norvégienne : NOK. 1€ équivaut à plus ou moins 10 NOK. Les cartes de crédit
sont acceptées partout. Il est possible de faire du change à l’aéroport d’Oslo, dans les hall des arrivées. Des distributeurs automatiques de billets sont présents dans les principales villes, ils sont moins fréquents en dehors.

Equipement personnel

Equipement de base
— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
— Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
— Une veste imperméable et respirante (en Goretex).
— Des pantalons de trek.
— Un collant thermique.
— Un bonnet.
— Une casquette ou un chapeau.
— Des lunettes de soleil (indice 3 minimum, 4 pour la haute montagne).
— Une paire de gants.
— Une cape de pluie.
— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette).

Chaussures et matériel technique
— Des chaussures légères, aérées, avec une bonne adhérence sur les différents terrains.
— Des chaussures imperméables, à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram.
— Des bâtons de marche télescopiques.

Bagages
— Un sac à dos équipé de bretelles larges et d’une armature anatomique réglable, d’une contenance de 30 à 40 litres, pour vos affaires de la journée.
— Un sac de voyage de 80 à 100 litres, souple, transporté la journée par l’équipe de portage ou par véhicule.

Divers
— Un surpantalon en Goretex.
— Des vêtements de rechange.
— Une paire de lacets de rechange.
— Une trousse de toilette, une serviette de toilette et une serviette de bain.
— Du papier toilette.
— Un couteau de poche (en soute !).
— Une boîte hermétique de type tupperware et une cuillère (quand salade composée en pique-nique).
— Un remède contre le mal de mer si vous n’avez pas le pied marin (au cas où…).
— Pour les voyages de septembre, une lampe de poche ou frontale.
— Pour les plus courageux, un maillot de bain.
— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.
— Une aiguille et du fil.
— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.

Pendant le vol, le sac à dos contient les choses fragiles (appareil photo…) ou utiles à vos premiers jours sur place (chaussures de marche, quelques vêtements, médicaments personnels avec ordonnance, etc.).

Pharmacie individuelle

Votre pharmacie individuelle
Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit.

Elle contiendra :
— Un antalgique.
— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
— Un antibiotique à large spectre.
— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal, un antivomitif.
— Un antitussif (en comprimés).
— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
— Un antiseptique.
— Un veinotonique.
— De la crème solaire et de la Biafine.
— Un collyre.
— Un répulsif contre les moustiques.
— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.

Vidéos liées au voyage